Atelier de restitution des conférences tenues à Al-Azhar et Nouakchott

 

Le Conseil Supérieur des Affaires Islamique du Tchad (CSAI) en partenariat avec le projet SWEDD a organisé du 12 au 14 Août 2018 l’atelier de restitution des conférences d’Al-Azhar et

Nouakchott dans la grande salle de conférences du CSAI au sein de la grande Mosquée Roi Faïçal. Cet atelier est placé sous le patronage de Monsieur le Gouverneur de la Ville de

N’Djamèna.  Deux cent Oulémas, Imams prêcheurs, Femmes prédicatrices  en provenance du Lac, du Kanem, du Hadjer Lamis, du Salamat et de N’Djamena ont pris part à cet atelier

historique. Au cours de cette restitution, plusieurs présentations sur les thématiques SWEDD accompagnées des travaux des groupes ont été réalisées en plénière.

 

 

 

 

 

 

 

Dans son allocution, Monsieur YOUSSOUF AWARE NEISSA, Coordonnateur dudit projet  a rappelé le contexte dans lequel le projet pour l’Autonomisation des Femmes et le Dividende

Démographique au Sahel est né. Ensuite, il a indique que le projet SWEDD dans sa conception répartit la mise en œuvre des activités à travers trois composantes qui sont entre autres :

  • La Composante 1 qui consiste à améliorer la demande pour les services de SRMINN en favorisant les changements sociaux et comportementaux et l’autonomisation des femmes, des jeunes filles et des adolescentes ;

 

  • La composante 2 cherche à renforcer les capacités régionales pour la mise à disposition des produits de SRMINN et de personnel sanitaire qualifié ;

 

  • La composante 3 est axée à favoriser l’engagement politique et renforcer la capacité d’élaboration des politiques liées au dividende démographique et la mise en œuvre du Projet.

 

Il n’a pas manque de préciser que ces composantes sont traduites en actions à travers des sous-composantes qui visent à accélérer la transition démographique.

 

Il a profité de l’occasion pour rappeler une fois de plus aux participants qu’au cours de la campagne passée, le projet a été noté avec une grande satisfaction relative aux positions des leaders

religieux et traditionnels qui ont abouti à des engagements suivis des déclarations de ceux-ci. Je pourrai citer quelques unes notamment l’encouragement à la promotion de la scolarisation des

filles et leur maintien jusqu’au moins au cycle secondaire, la lutter contre le mariage d’enfants et ses conséquences, l’encouragement des femmes et des jeunes filles à fréquenter les structures de

santé et à contribuer à promouvoir l’utilisation des méthodes de contraception modernes. 

 

Ces engagements, ont été pour nous une grande expérience accompagnée d’un espoir pour mettre fin aux problématiques retenues par le projet SWEDD a-t-il ajouté ! .

 

 

Pour le 2ème Vice-président, Monsieur AHMAT ANNOUR MAHAMAT, a tout d’abord remercié le projet SWEDD et les Oulémas pour cette présence massive et a rappelé que le SWEDD est

entré par la grande porte en impliquant les leaders religieux pour mener ses actions en faveur des communautés visées. Il a exhorté à tous les participants de continuer la restitution au

niveau de la base en s’inspirant sur le Coran et le Hadis pour accompagner le projet SWEDD afin de réaliser le dividende démographique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Gouverneur de la ville de N’Djamèna s’est fait représenté par Monsieur MAHAMAT SEID HAGGAR, Administrateur Délégué du 1er Arrondissement. Il a rappelé dans un premier temps le

contexte dans lequel le projet SWEDD se concrétise, car, il est marqué par un taux de croissance démographique relativement élevé qui est de l’ordre de 3.5%. Il a aussi indiqué que cette

forte croissance démographique est essentiellement le résultat d’une forte fécondité de 6.4 enfants par femmes résultant d’une faible prévalence des méthodes contraceptives modernes de

5%. Ce dernier a souligné qu’en matière d’éducation, les taux de scolarisation restent faibles par rapport aux objectifs de l’Education, Pour Tous (EPT). Les taux brut de scolarisation sont de

57% pour les garçons contre 43% pour les filles et le taux d’achèvement global au primaire en est de 16,6% dont 24,5% pour les garçons et 9,2% pour les filles, montrant un net écart entre

les garçons et les filles. Il a déploré également la très forte déperdition au cours du cursus scolaire.

 

Dans son discours de clôture, l’Administrateur Délégué Monsieur MAHAMAT SEID HAGGAR a rappelé pour la seconde fois que l’objectif principal de cet atelier est d’impliquer les leaders

religieux dans les initiatives d’autonomisation des femmes et des jeunes à travers une action communautaire centrée sur les questions de santé reproductive, d’éducation des filles et le

genre, pour mettre en mouvement une tendance positive autour des thématiques du SWEDD dans les communautés visées par le projet.

Le représentant du Gouverneur se dit convaincu que les leaders religieux sont mieux outillés, non seulement par rapport à la connaissance générale sur l’autonomisation économique des

femmes, la planification familiale et le dividende démographique mais aussi et surtout sur les conséquences du mariage précoce et ses corollaires. Cependant, il a exhorté aux Oulémas à faire

comprendre à toutes les communautés les missions qui sont les vôtres et assumer pleinement les rôles et responsabilités assignés à l’honorable institution que représente le Conseil

Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad. Pour qu’à la fin, vous contribuerez à créer les conditions favorables au changement social et comportemental en faveur de la transition

démographique au Tchad.

L’Administrateur Délégué a demandé au CSAI de multiplier les ateliers de restitution dans les zones d’intervention du projet afin que les communautés adhèrent à la cause telle que souhaitée

par le Gouvernement sous la clairvoyance de Son Excellence Monsieur IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En fin, il a remercié au nom du Gouvernement la Banque Mondiale, l’UNFPA et le projet SWEDD pour leurs appuis inestimables au Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad et au

CSAI pour l’engagement pris ici même à soutenir la mise en œuvre des activités du projet SWEDD.